Faire appel à un expert automobile : les cas possibles

Les accidents de la circulation peuvent survenir sur tout type de véhicule à moteur : véhicules à deux roues, voitures, poids lourds, etc. Pour savoir à qui imputer la responsabilité de ces incidents, il est souvent de mise de faire appel à des experts automobiles. Dans certains cas également, les services de ces spécialistes sont sollicités par les particuliers pour un avis sur l’état et le coût estimé d’une voiture.

Expertise sollicitée en cas d’accident de la circulation

En principe, les services d’un expert automobile sont sollicités par les compagnies d’assurances pour deux raisons. D’une part, à titre de procédure avant la souscription d’une assurance pour constater l’état de la voiture. D’une autre part, il est consulté en cas de sinistre, pour réaliser des études de dossiers en accidentologie. Pour cela, il évalue les dégâts sur les véhicules accidentés, statue sur la responsabilité en cause et détermine le coût de la réparation.

En cas d’accident, si aucune divergence n’intervient sur la responsabilité et les dommages causés, l’expert automobile pourra intervenir à distance. Pour cela, il se basera sur des photos et rapports pris par un garagiste ou un carrossier pour donner son avis. Les détails y afférents sont disponibles sur https://experts-auto.be/. L’expert informera ensuite la compagnie d’assurance concernée sur le coût de la réparation et de la remise en état du véhicule accidenté.

Contre-expertise en cas de litige sur le rapport d’expertise de l’expert mandaté par l’assurance

Dans le cas où le rapport d’expertise établi par l’expert mandaté par l’assurance fait l’objet de litige, autrement dit n’est pas accepté par l’assuré, il est possible pour ce dernier de faire appel à un expert de son choix pour une contre-expertise contradictoire. Pour cela, le professionnel statuera avec impartialité sur la responsabilité et le montant de l’indemnisation en défendant les intérêts de celui ayant sollicité son service.

Pour faire valoir ses droits, l’assuré doit informer par courrier son assureur de son choix de passer par un autre expert automobile pour une contre-expertise. En principe, les honoraires y afférents seront pris en charge par l’assurance grâce à la garantie protection juridique.

Expertise préalable lors de la vente ou l’achat d’un véhicule d’occasion

Mis à part, son rôle d’enquêteur en accidentologie et de médiateur en cas de litige entre assuré et assureur, l’expert automobile peut aussi être sollicité par des particuliers pour constater la valeur d’une voiture d’occasion lors de son achat ou de sa vente. En effet, il est possible de détecter les vices cachés par cette pratique. Il est également possible de déterminer si le véhicule a déjà fait l’objet d’un accident ou non.

Cette méthode est indispensable pour éviter d’avoir à acquérir une voiture d’occasion en mauvais état qui pourrait ruiner son acquéreur à l’avenir. Cette initiative peut être prise par le vendeur ou l’acheteur suivant les cas. L’examen peut se faire sur tout type de véhicules d’occasion (véhicules à deux roues, les véhicules de collection, les poids lourds, matériel agricole et autres).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *